Cinq jours dans la Venise du Nord

Bordeaux Gazette s’est intéressé à une autre belle ville d’Europe : Amsterdam. Loin des clichés selon lesquels la capitale regrouperait uniquement des junkies et prostituées, c’est avant tout une ville au riche patrimoine dans laquelle il fait bon de vivre. C’est parti pour une visite guidée !

Lorsqu’on entre dans le cœur de la ville, on a l’impression de se promener dans un autre temps. Les bâtiments sont hauts, colorés, avec de larges fenêtres, certains mêlant plusieurs matières. Des cafés fleurissent à chaque coin de rue. Inscrits en 2010 au patrimoine mondial de l’Unesco, 165 canaux bordent la ville. Il est fréquent de voir flotter le drapeau amstellodamois (rouge et noir avec 3 croix blanches), parfois à proximité d’un drapeau LGBT. En 2001, le Pays-Bas a été en effet le 1er pays au monde à légaliser le mariage homosexuel. Les vélos sont partout, même par temps de pluie. L’atmosphère est paisible, peu d’embouteillage en vu mais gare au piéton qui ne lèverait pas la tête en croisant les cyclistes motivés !

Les quartiers sont très hétéroclites. On passe du quartier Nieuwmarkt abritant la demeure et le musée de Rembrandt, au célèbre quartier rouge en quelques minutes. Des néons rouges et des dessins représentant un éléphant rose bordent les rues. Dans les allées, on aperçoit de nombreux sex-shops, bars et prostituées derrière des vitrines. Un musée, le « Red Light Secret Museum », est consacré à ce métier légal qu’est la prostitution. La ville abrite de nombreux et divers musées : parmi eux on trouve le musée Van Gogh présentant « environ deux cents peintures et plus de cinq cent dessins » de l’artiste. L’art est remarquable à de nombreux endroits. En se baladant dans le parc de 47 hectares Vondelpark, on croise ainsi « Le poisson » : sculpture crée en 1965 par Picasso.

Parmi les lieux typiques, on remarque également la maison d’Anne Franck ainsi que le gigantesque marché aux fleurs et ses nombreuses tulipes. Dans un tout autre genre, soulignons la présence de la « Condomerie » magasin spécialisé dans la vente de préservatifs de toutes sortes, formes et tailles.
Le temps est souvent pluvieux. Il n’est pas rare de croiser des coffeshops, vendant légalement du cannabis aux majeurs sous présentation d’une carte d’identité. Les amstellodamois croisés parlent souvent très bien anglais et repèrent rapidement notre accent franchouillard. Les restaurants ferment relativement tôt, mais il est agréable de s’y installer afin de déguster un des plats traditionnels (très consistants) tel que le stamppot, accompagné d’une bière locale. On rentre alors chez nous avec une des nombreuses variétés de gouda dans les bagages et des beaux souvenirs plein la tête.

Ecrit par Marie Verger


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda