FC Girondins de Bordeaux

Bordeaux se qualifie à l’arraché

En déplacement à Almaty pour la manche retour des barrages de la Ligue Europa après sa courte victoire 1-0 à l’aller, les Girondins se sont qualifiés pour la phase de poule après leur triste défaite 2-1, où seul le but à l’extérieur (qualificatif) est à retenir de ce long périple.

Il y a de ces moments où la coupe d’Europe vous propose des déplacements exotiques. Celui effectué ce jeudi par les Girondins en est un : près de 7000 kilomètres pour rallier Almaty, la plus grosse ville du Kazakhstan, proche de la frontière avec la Chine et le Kirghizistan pour y affronter le FC Kairat Almaty, avec un décalage horaire de quatre heures ainsi qu’un effectif plus que décimé. De quoi rendre ce simple barrage de Ligue Europa en véritable aventure mémorable. Casse-tête donc pour l’entraineur Willy Sagnol qui laisse toujours le jeune Prior dans les cages suite à la blessure de Carrasso. En défense, Guilbert est à droite, Poundje à gauche tandis que Pallois et Yambéré forment la charnière centrale. Au milieu, Traoré, Poko et Saivet servent en ballon Khazri, Rolan et Thelin, qui forment le trident offensif. Mais le périple kazakh tourne vite au cauchemar lorsqu’après même pas une minute de jeu, Yambéré marque contre son camp en voulant dégager le ballon. Tout est donc à refaire pour les Marines et Blancs qui perdent donc tout l’avantage acquis lors de la victoire à l’aller. La formation girondine est dominée, elle n’arrive pas à se faire violence pour imposer son jeu et rentre au vestiaire sur le score de 1-0 suite à une pitoyable première période. La seconde n’est guère mieux, les Bordelais semblent dans l’incapacité d’inscrire le but qui les mettrait en position plus que confortable pour rallier la phase de poule de la C3. Et peu après l’heure de jeu, sur un coup-franc, la défense girondine laisse Kuat reprendre le ballon du pied pour l’envoyer au fond des filets du portier bordelais, battu.

A 2-0, les Aquitains sont éliminés par ce modeste club. Mais dix minutes plus tard, sur l’une des seules actions bordelaises de la partie, grâce à un ballon mal dégagé par la défense adverse, le jeune Guilbert centre sur Crivelli (entré un peu plus tôt) qui d’une belle madjer (geste technique consistant à frapper le cuir en faisant passer son pied qui tir derrière l’autre pied, geste souvent effectué avec une légère impulsion) trompe le gardien et envoie le ballon dans les buts. Un but miracle qui, un quart d’heure plus tard, envoie définitivement les Bordelais en Europa League, pour la 18e fois de leur histoire. Le tirage au sort de la compétition, effectué le lendemain, à offert une poule ouverte mais pas facile au club au scapulaire : placés dans le groupe B, les Girondins affronteront le célèbre club de Liverpool en Angleterre, déjà affronté il y a près de dix ans en Ligue des Champions (déja !), les Russes du Rubin Kazan (pour un nouveau long périple) ainsi que les Suisses du FC Sion. Pour ces deux derniers clubs, il s’agit de nouvelles destinations encore jamais effectuées. Mais avant de commencer tout ceci le jeudi 17 septembre, grosse affiche en vue ce dimanche à 17 heures avec la réception du FC Nantes pour le derby de l’Atlantique à l’occasion de la quatrième journée de championnat. Derby gâché par l’absence de Nantais suites aux mesures restrictives imposées par la Ligue et la Préfecture.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda