Bordeaux et ses rues : du minéral au broussailleux !!!



Publié le 16 septembre 2014 à 18:12

Eco-Actu

Alors que le désherbage chimique, de plus en plus réglementé, comporte des inconvénients majeurs avec notamment la pollution des eaux de surface et des nappes phréatiques, les autres méthodes telles le désherbage thermique à vapeur d’eau chaude, ou encore le simple arrachage ne semblent intéresser et concerner qu’une minorité de bordelais.


Difficile de s’extasier face à des trottoirs laissés à l’abandon et qui, bien que verts, ne présentent d’intérêt que pour les amateurs de broussailles en tous genres et les écologistes adeptes d’un retour aux plus profondes origines.

L’objectif zéro phyto et ses résultats
Si le désherbage écolo troquant les produits phytosanitaires pour l’huile de coude ou le désherbage thermique est de rigueur, la conséquence consistant le plus souvent à ne plus faire la chasse aux mauvaises herbes et à accompagner le retour de la nature en ville, est en train de réussir au-delà des espérances de ses adeptes et initiateurs. Le résultat conduit inexorablement à la multiplication de rues ne ressemblant plus à rien : pas plus de campagne à la ville, que de ville tout court. Un spectacle nouveau, traduction peu séduisante de trottoirs laissés à l’abandon, devient le fin du fin dans une sorte de fusion merveilleusement ratée de la ville et de la campagne.

Ecologie ?
La saleté accompagnant cet écologisme sans contrainte, ainsi que l’esthétique plus que douteuse résultant de ce quasi abandon des lieux aux forces de la nature, incommode cependant bon nombre de bordelais parmi lesquels se trouve le bataillon désormais minoritaire des « courageux ringards » plutôt excédés. Ces derniers, ayant encore et toujours la force de se baisser, entretiennent avec persévérance leurs trottoirs face aux assauts et au développement anarchique de la broussaille environnante, tout en désespérant de redonner un jour à leur rue ou à leur quartier une autre allure que celle d’un lieu négligé malpropre et moche !!! Rien à voir bien sûr avec les rues harmonieusement fleuries, le plus souvent fort jolies, rues d’ailleurs absentes dans pas mal de quartiers où c’est la nature qui fait tant bien que mal le travail toute seule, avec pour seul avantage d’entretenir le laisser-aller ambiant …...

Et demain
S’il est évident que tous les goûts sont dans la nature et que cet envahissement herbacé varié ne perturbe pas tout le monde, cette passivité négligente présentée comme écologique, ce qui n’est pas tout à fait étonnant, semble bien, du moins pour les « ringards arracheurs d’herbe », avoir atteint les limites du supportable. A moins de transformer, par exemple, les boulevards en pâturages ou d’espérer peut-être voir un jour gambader dans nos rues les canards du Jardin-Public, ce qui aurait au moins le mérite d’évoquer vraiment la campagne, contrairement au spectacle hybride actuel.

Difficile de penser comme certains que des « rues trop entretenues » et nettoyées ce n’est pas la vie, et que c’est même presque suspect, ou encore que l’idée de campagne à la ville est excellente, car par endroit la mauvaise herbe se fait de plus en plus envahissante sans apporter quoi que ce soit de bucolique au paysage urbain. Un succès de la passivité, un véritable flop collectif !!! De quoi confirmer que l’action de balayer devant sa porte devient très rare dans tous les sens du terme ….


Dominique Mirassou


Populaire dans cette rubrique Sur le même sujet

Coligny et H’Nord, partenaires (...)

| le 26 mars 2018
Un écoquartier coopératif en plein cœur de Bordeaux. C’est l’idée étonnante et originale de Coligny, une filiale du groupe CDC Habitat. Aux côtés de H’Nord, une association qui a pour objet de promouvoir (...)

Le bateau porteur d’espoir de Greenpeace fait escale à Bordeaux.

10 mars 16:52

Bordeaux : les mégots de cigarettes collectés et recyclés

19 février 23:13

La ferme de la Glutamine : de la plantation sur les quais au « coworking agricole »

8 février 08:58

L’Atelier Remuménage : le déménagement pour tous

1er février 09:17

Le salon CYCL’EAU dédié à l’eau revient en 2018

29 novembre 2017 13:01

Annuraire Bordeaux Gazette Les commerces et services à proximité de chez vous!

Etablissement le plus consulté

Restaurants
Le Cerey
localisation de l'annonce Bordeaux
Lire +
Derniers établissements
Pure Bio
localisation de l'annonce Bordeaux Beauté & Bien être
Lire +
Goodlock Escape
localisation de l'annonce Bordeaux Sports & Loisirs
Lire +
B11
localisation de l'annonce Mérignac Bar & Pub
Lire +
Musette Bike & Coffee
localisation de l'annonce Bordeaux Magasins
Lire +
Le Père Ouvrard
localisation de l'annonce Lège-Cap-Ferret Restaurants
Lire +
Découvrir les bonnes adresses bordelaises et girondines avec l'annuaire Bordeaux Gazette

RECHERCHE
 
Petites annones Bordeaux Gironde
Le service de petites annonces de Bordeaux Gazette
 
Dernières Annonces
Bal trad
localisation de l'annonce Talence Concert et Spectacle
Lire +
Vélo enfant
localisation de l'annonce Villenave d'Ornon Jeux et Jouets
Lire +
Blender chauffant
localisation de l'annonce Villenave d'Ornon Electroménager
Lire +
Vélo enfant
localisation de l'annonce Villenave d'Ornon Sport
Lire +
BOOBOO'ZZZ ALL STARS & FRIENDS « REGGAE BASH LIVE 2 »
localisation de l'annonce Cenon Autres
Lire +
Déposer votre annonce gratuitement