Bordeaux

Beaucoup de monde pour les vœux d’Alain Juppé à la presse …

C’est devant un parterre fourni qu’Alain Juppé, entouré de ses adjoints bordelais et des élus métropolitains, a présenté ses vœux à la presse, laquelle s’était déplacée en nombre pour entendre non seulement l’élu local mais aussi le prétendant à la magistrature suprême.

Un discours avant tout local

Après un hommage rendu aux victimes de « Charlie Hebdo » et le rappel de l’importance de la liberté de la presse, le discours se recentre très vite sur le plan local. « Je suis ici pour vous parler de Bordeaux et de la Métropole » ne manquera pas de rappeler Alain Juppé aux journalistes quelque peu impatients d’élargir les débats.

Onze communes de la Métropole vont en Janvier s’engager dans le cycle de la mutualisation avec néanmoins pour objectif de maintenir la proximité avec les usagers. De quoi certainement rassurer les élus métropolitains qui craignent une perte de pouvoir au profit de la ville centre, même si les craintes restent pour certains bien réelles. Un plan d’ensemble de la mobilité dépassant le cadre du schéma des transports collectifs doit être adopté en janvier tant les marges de progression sont grandes dans ce domaine. Le cas complexe du réaménagement des boulevards sera évoqué lors des questions, l’étude se poursuit ….

Les grands projets

Du côté des grands projets qui vont éclore durant cette nouvelle année : l’inauguration de la Cité du vin en juin, l’Euro de football du 10 juin au 10 juillet, avec la plus grande fan zone de France juste après Paris, comportant de nombreux projets d’animation.

Au niveau culturel, la mise en chantier de la grande salle de spectacle de Floirac, la naissance d’un nouveau festival des arts de la scène, sont au programme. Quant au projet de réaménagement du Parc Lescure et de Chaban, il semble être sur de « très bons rails », le président Marti y est très favorable.

Concernant l’emploi, Alain Juppé rappelle l’urgente nécessité de relancer l’apprentissage abandonné par nos gouvernants.

Les Questions

Suite à une question sur l’emploi du temps surchargé qui l’attend, c’est un Alain Juppé détendu et serein qui répond que mener de front ses mandats et les primaires n’est pas un problème à condition de travailler deux fois 35 heures par semaine.

A propos de la confiance que lui accorde une majorité de français en vue des présidentielles, il répond brièvement qu’elle lui fait tout simplement plaisir, de quoi percevoir qu’il n’a absolument pas l’intention de s’attarder sur des considérations bavardes quant à sa bonne étoile actuelle.

Le « vieux monsieur » caricaturé par certains de ses adversaires apparait tout à fait dynamique et résolu. Il conclut d’ailleurs en nous proposant de bâtir ensemble le « printemps français », histoire de présenter ses vœux pour les deux années qui viennent.

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda