COP21

Alternatiba Gironde se gausse de la COP21

Pour Alternatiba la Cop21 est un lamentable échec qui fait la part belle aux énergies fossiles avec 650 milliards de dollars de subventions publiques aux énergies fossiles chaque année (pétrole, gaz, charbon).

Surement encore une grand messe cette COP 21 qui nous a coûté un bras voire deux pour faire reluire un certain nombre de personnages qui n’ont "rien à battre" de l’avenir de la planète et c’est pour cette raison qu’Alternatiba a mené ce samedi une action décalée avec des militants d’Alternatiba Gironde déguisés en lobbyistes en dénonçant l’accord de Paris qu’ils ont présenté comme suit "Après des mois d’intenses cessions de lobbiyng auprès de la délégation française, le soulagement est là. Nous lobbyistes, grands patrons, actionnaires, financiers, avons réussi à préserver l’ensemble de nos intérêts lors de la Cop21 et sommes très satisfaits de l’accord signé par les 195 parties". C’est pour cette raison qu’il sont venus sabler le Champomy place de la Bourse puis après avoir remonté la rue Saint Rémy, il se sont retroués Place de la Comédie ou ils ont croisé les représentants de "La Force" qui se sont joints à eux.
Rencontre avec "La Force"
Côté « Énergies Fossiles » aucun engagement chiffré et contraignant n’a été acté en matière de réductions des émissions de gaz à effet de serre, ce qui va permettre de poursuivre le commerce juteux des énergies fossiles. Avec la complicité des grandes banques françaises qui investissent dans ces énergies rentables mais peu écologique les actionnaires pourront continuer à mettre l’argent au chaud dans les paradis fiscaux. Les énergies renouvelables sont cités comme des énergies à développer et pas vraiment à utiliser au plus vite alors que l’Agence Internationale de l’énergie dit que pour, objectif officiel de la COP21, rester en dessous de +2° de réchauffement du globe terrestre, il faut laisser sous le sol 2/3des réserves actuellement connues de ces énergies fossiles. Le modèle économique développé depuis des années basé sur la « Croissance Économique », notion qui est intégrée au texte ouvre toutes les portes d’un dérèglement climatique accepté.
Rue Saint Rémi
Alors que l’on peine à trouver 100 milliards annuels de dollars pour permettre aux pays pauvres de lutter contre le changement climatique et de s’adapter à ses premières conséquences nos impôts financent la course vers le chaos climatique. Alors que les énergies fossiles nous coûtent chaque année 6.000 milliards de dollars en dommages environnementaux et sanitaires comme on peut le constater au Brésil avec la déforestation aucune mesure de prise. OGM, marché de permis d’émissions, compensation carbone, géo-ingénierie, tels sont les marchés qui vont s’ouvrir aux représentants du capital qui sont prêts à pomper les ressources fossiles jusqu’à épuisement. " Nous avons donc devant nous encore de belles années de capitalisme acharné sans la moindre retenue à vivre avant que la conscience réelle des dangers qui guettent l’humanité ne soit prise en compte " signalent ces déguisé(e)s lobbyistes d’un jour.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda