Bordeaux

Alain Rousset gagne, Virginie Calmels s’installe

La victoire d’Alain Rousset était prévisible mais le score de Virginie Calmels l’installe comme une prétendante sans complexe. L’électorat de Jacques Colombier reste assez stable pour l’installer lui aussi durablement dans le paysage politique.

Le succès d’Alain Rousset était pour le moins prévisible mais le plus étonnant c’est l’écart de près de 10 points qui sépare les deux adversaires et si au premier tour Virginie Calmels était arrivée en tête en Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Deux-Sèvres et Vienne pour ce second tour elle ne devance Alain Rousset dans aucun des 13 départements qui constituent la première région de France métropolitaine. Elle se retrouve même en troisième position dans le Lot et Garonne devancée certes de peu par le FN mais devancée quand même. Il semblerait que la mobilisation contre le Front Bleu Marine se soit traduit en apportant des voix supplémentaires à Alain Rousset au delà de l’alliance avec EELV d’autant que Virginie Calmels avait fait un appel du pied (maladroit) aux électeurs FN et que manifestement il n’a eu aucun écho. C’est peut être pour cette raison qu’elle a cédé du terrain à son adversaire. Alain Rousset a précisé qu’il n’était pas tenté de faire sécession comme la Catalogne même s’il pilotait la plus grande région française à l’échelle d’un pays comme l’Autriche mais quand on en parle c’est qu’on y a pensé, précision fournie en présence de Jean-Luc Gleyze qui était venu apporté son soutien au nouveau président de Région.
Un Alain Rousset plutôt fatigué
Alain Rousset creuse l’écart avec sa concurrente Virginie Calmels dans les Landes, en Gironde l’écart est quand même de près de 14 points. En ce qui concerne Bordeaux si Virginie Calmels était arrivée en tête avec 36, 84% des suffrages devançant Alain Rousset de 4 points lors du premier tour, au second tour ce dernier devance son adversaire féminine de 7 points ce qui somme toute semble logique avec deux députées socialistes et un député écologiste sur la ville, Jacques Colombier perdant un peu de terrain en voix et en pourcentage dans un Bordeaux peu enclin à épouser les thèses du Rassemblement Bleu Marine. Il y avait foule pour accueillir sur le coup de onze heures largement passées l’ancien/nouveau président de l’Aquitaine au Conseil Régional avec Françoise Coutant qui l’attendait devant la porte pour entrer avec lui. Petite satisfaction personnelle pour Alain Rousset qui réalise un score de 58,70% sur sa bonne ville de Pessac qu’il aimerait reprendre à la droite locale comme il ne s’en est jamais caché. C’est maintenant que les problèmes se posent et qu’il va falloir agir pour une meilleure répartition des richesses et redonner espoir aux plus démuni (e)s, mais est ce de son ressort !

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda