Alain Juppé, le rassembleur qui dérange ….

Impossible de ne pas se rendre compte qu’en proposant le dépassement des partis et des clivages traditionnels, clivages selon lui souvent plus artificiels que réels, Alain Juppé dresse contre lui la totalité des aspirants présidents qu’ils soient de droite ou de gauche. En prônant dans un esprit tout à fait Gaullien, un tel rassemblement, ne risque-t-il pas de coaliser ses adversaires les plus divers ?

Deux manières de rassembler

Alors que Nicolas Sarkozy, tout en manifestant ses velléités de recentrage, ne manque pas de lorgner périodiquement vers le FN dans le but de l’affaiblir de quelques points et ainsi de droitiser des propos parfois caricaturaux qui, s’ils ne font pas encore réagir les dirigeants des partis centristes, risquent fort peu de séduire leur électorat, l’exercice semble de plus en plus menacé d’écartèlement.
Dans un contexte de crise, de problèmes cruciaux tant sur le plan intérieur qu’international, Alain Juppé appelle quant à lui, à l’union nationale d’un pays en « lutte » notamment contre le chômage et le terrorisme. En incarnant la tempérance, le courage politique, la détermination, la capacité à penser au-delà des clivages politiques, Alain Juppé devenu non pas centriste, mais central, inquiète pas mal de monde, notamment du côté de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen.
Est-ce une posture, comme certains l’affirme ou bien, lorsqu’il prône la raison plutôt que la passion, la modération plutôt que l’exaltation, la mesure plutôt que la radicalité, une façon de penser qui contrevient au discours traditionnel des candidats à la présidence. Ne plus attendre un homme providentiel prétendant avoir toutes les clefs, un président omniscient qui ne tiendra pas la plupart de ses promesses, semble être une idée qui fait son chemin, alors que les français dans leur grande majorité semblent de plus en plus lassés des « moi président » et autres exaltations sans lendemain.

Henri Guaino
Photo Philippe Marc https://www.flickr.com/photos/mediacam13-arles/10221689226/in/photolist-gzfQ69-gzfhXf-gzfhTC-gzfRoj-gzfDxV-gzfJgn-gzfCbr-gzfLM5-gzfLFn-gzfm5h-gzfQa7-gzfH1r-gzgoyT-gzfLfJ-gzghji-gzfXcy-gzgrXM-gzfHhQ-gzfqDs-gzfPKP-gzgqGv-gzgpCB-gzfX6w-gzfqQE-gzfPM3-gzfr69-gzgqTT-gzfWVG-gzfGCx-gzfWHY-gzfD74-gzfLiP-gzfLjG-gzfpsj-gzfNpJ-gzgefx-gzfSGm-gzfCW4-gzgdPx-gzfmSu-gzfe3S-gzfJkw-gzfLUP-gzffW1-gzfGhT-gzfNt1-gzfdHo-gzfDxK-gzfMGR-gzfEna

Les prémices d’un combat peu soucieux du moindre respect

Difficile cependant de faire bouger les lignes et en premier lieu au sein de son propre camp. Alors que l’investiture de Virginie Calmels, candidate pour la tête de liste en région Aquitaine Poitou Charente Limousin, avait reçu le soutien d’Alain Juppé, de Jean-Pierre Raffarin et de Nicolas Sarkozy et semblait donc devoir être une formalité, la commission nationale d’investiture de l’UMP a décidé de reporter le vote suite à plusieurs interventions relativement hostiles :
Jean-François Copé, Michèle Alliot-Marie s’étonnant que la candidate à l’investiture n’ait pas la carte de l’UMP, alors qu’Henri Guaino faisant preuve de misogynie et de muflerie, aurait comparé Virginie Calmels à « Loana » l’héroïne de Loft Story et aurait dit : « On ne va pas se retrouver avec une Loana dans les rues !!! », ajoutant : « Une adjointe au maire de Bordeaux, du milieu de la télé-réalité ce ne sont pas les meilleurs atouts. On ne peut pas parachuter des gens comme ça, n’importe comment ». De quoi faire réagir sur Twitter la candidate concernée, qui demande que les remarques sexistes ou méprisantes lui soient épargnées.
Nul doute que de tels propos s’ils ont été tenus, ce qui semble se confirmer, ne servent pas beaucoup leur auteur et constituent même une des meilleures contributions au rejet des politiques, au développement de l’abstention ou encore du vote FN. De quoi regretter que la tempérance ne soit pas au programme de tous les candidats, ou du moins de certains de leurs soutiens enfiévrés.

Ecrit par Dominique Mirassou


Article précédent
La Frappadingue 2015 en images
Article suivant
Les Girondins stoppés net

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda