Bordeaux

Alain Juppé et Michel Platini sont tombés d’accord

C’est sur une enveloppe de vingt millions d’euros débloqués en deux tranches au bénéfice des villes hôtes et organisatrices de l’Euro 2016 que s’est conclu l’accord entre le président du comité des villes organisatrices et le président de l’UEFA. Une partie soit la moitié, est payable immédiatement et le solde après la compétition. Alain Juppé était très attaché à cette participation afin de donner une dimension sociale et festive à l’événement.

C’est à la fin d’une réunion du Comité de pilotage réuni à Bordeaux en présence du premier ministre et des représentants des dix villes sites d’accueil de l’Euro 2016 : Saint Denis Stade de France (7 matchs) ; Lille, Lyon, Marseille (6 matchs) ; Paris Parc des Princes, Bordeaux (5 matchs) et Lens, Nice, Toulouse, Saint-Etienne (4 matchs) que l’annonce a été faite de l’accord entre Alain Juppé et Michel Platini. Au cours de cette conférence de presse qui réunissait les participants à la réunion du comité de pilotage du matin même, en présence du Premier Ministre avec des représentants de ligues européennes, des noms du monde du sport comme Alain Giresse, Jean-Pierre Escalettes venu en voisin, Jean-Louis Triaud, Bertrand de Tavernost et une foule compacte de journalistes un tour d’horizon complet a été fait sur les perspectives de l’Euro 2016.
De gauche à droite : Thierry Braillard, Secrétaire d'Etat aux Sports ; Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ; Manuel Valls, Premier Ministre ; Alain Juppé, Maire de Bordeaux et Président du Comité des villes hôtes de l'Euro 2016 ; Michel Platin ; Jiacques Lambert, Président Euro 2016 SAS ; Noël Le Graët, Président de la FFF et Gianni Infantino, Secrétaire Général de l'UEFA
Pour cette conférence de presse étaient à la table : Alain Juppé, Maire de Bordeaux et Président du Comité des villes hôtes de l’Euro 2016, Manuel Valls, Premier Ministre ; Michel Platini, Président de l’UEFA ; Jacques Lambert, Président Euro 2016 SAS ; Noël Le Graët, Président de la FFF ; Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports ; Thierry Braillard, Secrétaire d’Etat aux Sports et Gianni Infantino, Secrétaire Général de l’UEFA. C’est Alain Juppé qui a annoncé la proposition de 20 millions d’euros en deux tranches l’une payable tout de suite et il a soumis la proposition au Conseil d’administration du Comité qui a approuvé à l’unanimité en s’en félicitant et en remerciant le Président de l’UEFA. Il a ensuite donné immédiatement la parole à Manuel Valls qui a précisé qu’il était venu à Bordeaux pour souligner l’implication de tous les acteurs de cet événement de dimension mondiale.
Jacques Lambert, Noël Le Grëat, Patrick Kanner, Alain Juppé, Michel Platini, Manuel Valls et Thierry Braillard
Le Premier Ministre a parlé en termes de retombées d’images, de maintien de l’emploi direct et indirect, d’impact touristique mais on sait depuis la Coupe du Monde 1998 que c’est un type de tourisme qui ne profite qu’aux hôtels de luxe et aux grands restaurants et ne génère pas de tourisme de masse comme une étude effectuée par le CDT 33 l’avait montré en son temps (été 1998). Par contre ce que l’on sait c’est que c’est une formidable aubaine de convivialité et d’échanges autour des retransmissions comme l’avait démontré le Mondial Café sur des quais qui n’étaient pas encore rénovés. Alain Juppé a tiré les enseignements utiles de cet épisode et c’est pour cela qu’il a plaidé pour que les villes hôtes fassent de ces rencontres des moments de convivialité et de rencontres tout en sachant que cela demande beaucoup de vigilance autour de la sécurité. C’est dans ce sens là qu’il demandé des subsides pour organiser ces rencontres que l’on pourrait baptiser de sociales. Manuel Valls a précisé qu’il voulait "faire de l’Euro 2016 un grand événement de la fraternité"
Manuel Valls, Alain juppé et Michel Platini
Bien sur Michel Platini a donné son sentiment en remerciant François Hollande d’avoir pris les devants pour ce grand rassemblement sportif. "C’est une belle aventure qui nous attend" a-t’il précisé et il a même souligné : nous sommes d’accord sur tout avant de laisser la parole à Noël Le Graët qui a donné quelques précisions sur les efforts que la FFF comptait faire dans le cadre de l’Euro 2016 en mettant non seulement la main à la poche en location de stades et aides diverses, mais particulièrement en allouant des places gratuites aux jeunes des secteurs défavorisés dont le nombre sera conséquent (le nombre de 4.000 a été avancé). Après un rapide déjeuner des officiels dans les salons de la mairie, le Premier Ministre est aller visiter le chantier du nouveau stade qui est déjà très avancé car il sera livré dans six mois.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda