Bordeaux

32.000 personnes sur la Fan Zone pour le premier soir

Pour cette première soirée de Fan Zone et d’ouverture d’Euro l’effet régulateur des mouvements sociaux a éviter l’embolisation du centre ville. Belle prestation galloise avant le match qui va les opposer à la Slovaquie.

En ce premier jour d’Euro le gallois était omniprésent à Bordeaux de La Victoire à la Fan Zone et de Gambetta aux quais et alors chapeau ! Des supporters festifs et joyeux, sans aucune agressivité, souriant, chantant et rien à voir à ce qui se passait à Marseille dans un même temps ou c’était plutôt le fighting spirit qui se manifestait. Les supporters russes pas fainéants eux non plus ont répondu du tac au tac aux représentants de l’Albion qui puisent leurs origines dans le "Roman de Brut", ça ne s’invente pas ! Image pire que celle des conflits sociaux, décidément Marseille n’est pas chanceuse car en 1998 elle avait déjà eu des problèmes avec les supporters anglais. Pour dire la vérité, si Bordeaux avait hérité d’un huitième avec la présence de l’Angleterre la première Fête du vin n’aurait surement pas eu lieu mais le mardi 30 juin 1998 c’est la Croatie qui a éliminé la Roumanie à Bordeaux. Ainsi les 26, 27 et 28 juin 1998 la première Fête du Vin comme l’appelle les bordelais à eu lieu. A la Fan Zone ce serait plutôt Bordeaux Fête la bière car ils étaient bien rare ceux qui se déplaçaient sans verre de bière à la main mais pour en arriver là il fallait montrer patte blanche.

Sévère contrôle à l’accès

Si le dispositif policier mis en place à l’extérieur de la zone faisait penser à l’état de siège autant à l’intérieur de la zone aucune présence visible d’un quelconque contrôle sur la population présente. Pour ce premier soir comme ce sera pour tous les autres soirs les visiteurs supporters sont là pour boire et grignoter car le sandwich même copieux n’est pas vraiment un repas. La Fan Zone c’est pas les Epicuriales mais c’est toujours se rencontrer, boire et faire la fête, les matchs ne sont qu’un prétexte car pour monter de tels "barnum" il faut un prétexte et il faut qu’il soit sérieux. "Panem et circenses" plus de deux milles ans après sont toujours de circonstances et c’est vrai que c’est un peu vendre une forme de bonheur par les autorité mais qu’à cela ne tienne la fête fait partie de la vie même si la vie n’est pas une fête. Et puis il y a le "Foot" et ceux pour qui ce n’est pas un prétexte mais une passion dévorante mais dans cet espace "de concorde et de paix" comme on dit dans certains endroits ils rencontrent des semblables mais pas seulement car on y trouve des fans de tout poil dans cette zone. Bien sur il reste le match que l’on peut suivre sur les deux espaces délimités ave un remarquable écran de 144 m² alors que celui de l’espace animation est de moindre qualité. En ce premier soir ou les cinémas étaient déserts, l’essentiel a été préservé car la France a gagné.

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda