Un Tour de France d’épiciers

Deuxième compétition très médiatique de cette année pendant laquelle "on s’est gonflé" ! Trop de pognon en jeu dans ces joutes qui animent le petit écran pendant les mois d’été et particulièrement le Tour de France où il a failli se passer quelque chose, un jour vraiment intéressant sur 19 jours de course, c’est bien peu ! Il y a eu aussi cette décision un peu scandaleuse du mont Ventoux où les commissaires annulent un fait de course et cette décision va poser problème en faisant jurisprudence. Par moment on se demande si on ne devrait pas courir le Tour de France sur un seul jour en mettant un paletot jaune sur le dos du favori ou plus exactement vainqueur désigné, et "passez muscade" mais au pardon ! ce serait catastrophique pour l’escarcelle ! D’année en année on espère qu’il va se passer quelque chose et d’année en année on est déçu comme pour l’avant dernière étape où compte tenu des circonstances la bagarre était envisageable mais on s’est contenté des places acquises, un calcul d’épicier ou le sport ne trouve pas sa place. Triste cyclisme, mais çà à failli "Bardet" !
Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.