Survivance des féodalités

Qui n’est pas frappé du parallélisme des heures que nous vivons et de celles qui ont précédé la Révolution française ? Ceux qui sont familiers du XVIII° siècle reconnaissent à maints détails l’exaspération des classes moyennes, l’arrogance de certains privilégiés, l’inconséquences des responsables, la difficulté à trouver des chefs, le manque général d’idées pour enrayer le mécanisme. Un rappel de ce qui s’est passé en 1789, de ce que le Tiers Etat a cru abroger de coutumes, règlements, lois, impôts, taxes, avantages indus et autres marques de féodalités s’imposait donc, d’autant plus qu’à y regarder de plus près, on note avec effarement que presque rien de ce que la Révolution a cru détruire n’a finalement disparu. La France est toujours menée par 1% d’aristocrates qui ne le sont plus de naissance mais croient l’être d’esprit, les impôts directs pèsent toujours sur les classes moyennes, les impôts indirects sont toujours supportés par la majorité des français au point d’en devenir exécrables, la France est toujours tributaire des marchandises extérieures comme elle l’était sous Louis XVI, les traités de libre-échange qui prétendent construire une Europe nouvelle ont eu dans les faits les mêmes désastreuses conséquences que ceux rédigés par Calonne en 1786, et on assiste à la même prolifération des réformes contradictoires que Louis XVI a cru bon de faire dès son accession au pouvoir et qui, loin de régler les problèmes, n’ont fait qu’accélérer sa chute et ruiner le royaume.
Une réflexion sur ce thème était donc incontournable. C’est la raison pour laquelle Florence Mothe a rajouté au programme initialement prévu de la série "Ciel, mes aïeux !" une conférence consacrée à la survivance des féodalités qui sera donnée le dimanche 2 décembre à 17 h au château de Mongenan. Une bonne occasion pour se rafraîchir la mémoire en retrouvant auparavant dans le musée ces caricatures politiques et ces journaux d’époque dont Mongenan conserve une ample collection et qui ont fait, beaucoup plus qu’illustrer nos livres d’histoire.
Renseignements : Château de Mongenan 05 56 67 18 11
visite du musée du XVIII° siècle et de la révolution à partir de 14 h,
conférence suivie par la dégustation gourmande des vins du domaine,
entrée 10 €, gratuite jusqu’à 12 ans

Le réveil du Tiers-État, coll. Château de Mongenan


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda