Ponts

Il y en a deux cent mille en France, des ponts et ouvrages d’art et à la lueur éclatante de ce qui vient de se passer à Gênes on comprend que l’on puisse interdire la circulation sur un ouvrage d’art présentant quelques défectuosités identifiées. En 2016, un rapport avait relevé l’état inquiétant du pont Morandi de Gênes mais il se pourrait que les autorités aient reculé à prendre une décision qui aurait dû s’imposer. À l’aune de ce très triste événement qui vient de toucher l’Italie qu’il faut saluer dans sa douleur. Cette dernière a fait savoir que dorénavant elle va s’asseoir sur les contraintes budgétaires imposées par Bruxelles au profit de la remise en état de son réseau routier et de son parc de ponts et d’ouvrages d’art. Il y a de grande chance que l’an prochain un certain nombre de nations envoient au parlement européen un nombre non négligeable de députés farouchement décidé à détricoter cette Europe Ultra-Libérale qui empoisonne la vie de tout le monde. Si Macron peut se préparer à prendre une nouvelle déculottée électorale pour les Européennes, il semble que la sagesse d’un Alain Juppé plus homme d’état que jamais a fait le bon choix en interdisant définitivement le trafic routier sur le pont de pierre, même si cela pose un vrai problème, les événement donnant tort à l’un et raison à l’autre.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.