Orange prend Belloubet à contrepied

Avec l’annonce de la disparition du téléphone fixe d’ici 2023, la garde des Sceaux qui préconise un téléphone fixe par cellule dans les prisons françaises, du reste l’expérimentation de cette mesure est en cours à Fleury Mérogis, va devoir trouver une solution car Orange va arrêter de prendre des contrats de ce type (Réseau Téléphonique Commuté) dès cet automne (15 novembre). Il faudra donc impérativement passer par la box pour pouvoir téléphoner, générant un juteux marché pour équiper les prisons. Il ne restera plus qu’à ajouter une télévision par cellule et la boucle sera bouclée pour Orange. Bien sur Orange qui n’est plus PTT depuis bien longtemps s’assoit aussi sur les problèmes que cela va générer chez les personnes âgées et dans les campagnes. Dans cet optique on ne peut que louer l’attitude du Conseil Départemental de la Gironde pressentant le mercantilisme des opérateurs, a dès le début de l’apparition et l’utilisation massive du net mis en place une politique offensive pour ne laisser personne au bord de la route en Gironde car Orange ne s’intéressait qu’à Bordeaux et Libourne montrant que le service public c’est le cadet de ses soucis comme aujourd’hui le service public est le cadet des soucis du gouvernement. Penser a vous faire installer une ligne commuté avant qu’il ne soit trop tard.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.