Portets

Mongenan : Ces dames des Tuileries

De tous les palais parisiens, les Tuileries, qu’on ambitionne aujourd’hui de reconstruire, eurent sans doute la destinée la plus chahutée. Le palais construit pour Catherine de Médicis par Philibert Delorme vit s’achever l’ancien régime, le 10 août 1792. Après le départ de Louis XVI, la Convention s’y s’installa, puis le Comité de Salut Public. Premier palais, en date, de la République, les Tuileries allaient reprendre un service plus protocolaire sous le Directoire et le Premier Empire avant de connaître la Restauration, puis la fête perpétuelle et les fastes du Second Empire. Comment ce vieux palais s’accommoda-t-il de tant de têtes nouvelles, d’un protocole rajeuni et d’un luxe à la dernière mode ? Pour sa dernière conférence sur les temps troublés du Directoire, Florence Mothe ouvrira dimanche 20 mars à 17 h au château de Mongenan la porte des Tuileries.

Elle racontera l’installation de l’Empereur et de Joséphine, leurs intimes, leur maison, leur vie quotidienne, l’étiquette mise en place. Elle fera pénétrer ses auditeurs dans la chambre qui fut celle de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI et où Napoléon dormait désormais. Comme aujourd’hui à l’Elysée, la vie quotidienne aux Tuileries fourmillaient de mille détails pittoresques. L’ordonnance des appartements, les manies des souverains, leurs conseillers, leurs intimes, c’est une peinture très people à laquelle se livrera la conférencière à travers le portrait de toutes les femmes qui furent les ornements de la cour impériale.

Château de Mongenan, renseignements : 05 56 67 18 11. Entrée 10 € gratuit jusqu’à 12 ans


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.