Bordeaux

Maxim Emelyanychev, jeune prodige de la musique classique

Né en 1988, dans une famille de musiciens, il touche dès le plus jeune âge au monde de la musique. Passionné par le piano, il y fait ses gammes. Emelyanychev intègre le conservatoire Tchaikovsky et fait ses débuts en tant que chef d’orchestre seulement 12 ans. Au fil des années il se perfectionne et atteint une reconnaissance mondiale. En 2013 il enregistre Les noces de Figaro et reçoit une critique unanime de ses pairs. Le jeune prodige est à l’aise que ce soit en en solo, en orchestre, avec des instruments d’époque ou avec ceux de l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine comme ce fut le cas jeudi dernier. Après une première soirée réussie la veille au Pin Galant de Mérignac, il se produit à l’auditorium. Ce jeudi au programme, un concerto pour clarinette de Mozart. Pendant 28 minutes Raphaël Sévère fera part de tout son talent à plusieurs reprises en tant que soliste. Si pour Maxim Emelyanychev le rôle de chef d’orchestre n’est plus le même qu’il y’a 30 ou 50 ans, il s’adapte au fil du temps et de l’évolution du métier. Le petit génie de la musique classique n’utilise pas de baguette. Après l’entracte est joué la Petite suite de Claude Debussy d’une durée de treize minutes. L’orchestre continue par du Gabriel Fauré pendant six minutes avec Pavane. Pour finir, un très beau morceau de Francis Poulenc, nommé Sinfonietta est joué par les « très bons musiciens de l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine » selon le jeune prodige russe de la musique classique. Cette dernière partie de vingt huit minutes clôture à merveille cette soirée. Pour cette représentation le maire Alain Juppé a fait le déplacement. Ce qui est assez rare mais qui montre le talent de Maxim Emelyanychev.
Thomas Lalande

Maxim Emelyanychev.

Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda