Maisonnettes pour abeilles sauvages

Les abeilles sauvages sont en voie de disparition, alors qu’elles occupent une place déterminante dans la biodiversité. Pour les protéger, la start-up suisse Wildbiene+Partner lance une campagne pour installer chez les particuliers une maisonnette BeeHome. Ces maisonnettes en bois sont livrées avec une population de cocons d’abeilles maçonnes encore en hibernation - des osmies cornues, totalement inoffensives -, et peuvent être installées très simplement, en ville comme à la campagne, sur un balcon ou dans un potager. Leurs possesseurs deviennent alors "parrains d’abeilles". Le concept, inventé par les biologistes Claudio Sedivy et Tom Strobl, issus de l’École Polytechnique Fédérale de Zurich, est circulaire : à la fin de la saison, les maisonnettes sont renvoyées à Wildbiene+Partner qui se charge de libérer les cocons d’éventuels parasites et leur assure une hibernation correcte. Une fois rénovée, la maisonnette sera retournée à son propriétaire, qui recevra au printemps une nouvelle population de départ - sans aucun frais supplémentaire. Tél. : 00 41 44 533 75 17 ; www.abeillessauvages.fr
Contribuer à la campagne de financement participatif.
Marie Arnould, de la rédaction des 4 Saisons du jardin bio
Précision Inra
L’Osmie rousse, Osmia rufa, est l’une des abeilles solitaires les plus communes surtout en zone urbanisée. Elle installe son nid dans toutes sortes de cavités (bambou, galeries de xylophages, serrures…). Elle nidifie volontiers dans des nids artificiels faits de tiges de bambou coupées ou de blocs de bois percés de trous. Pour l’attirer dans les jardins et améliorer la pollinisation des plantes à fruits, on commercialise des nids faits de tubes en matière plastique tapissés de carton dont le diamètre lui convient parfaitement.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.