Bordeaux

Les lycéens bordelais saisissent l’IGPN

Environ 8000 personnes, mobilisé(e)s face à la loi travail et à l’usage du 49-3, ont défilé dans les rues de Bordeaux, ce jeudi. Le cortège est parti tranquillement de la place de la République. Il était composé de salarié(e)s, lycéen(ne)s, précaires, chômeur(euse)s, étudiant(e)s et retraité(e)s.Toujours dans le calme et sans violence, le cortège est arrivé vers le quartier Mériadeck. Le trajet était bien déclaré en préfecture.
Pourtant, au bout de quelques minutes, les forces de police ont décidé de bloquer totalement le cortège “jeune”, sous le pont de Mériadeck, sans aucune raison valable. Le reste du cortège pouvait continuer à avancer. Ainsi, environ 500 personnes se sont retrouvées prises dans une “nasse”, n’ayant plus la liberté de se déplacer où elles le souhaitaient. La police a fait plusieurs fois usage des gaz lacrymogènes et de grenades, face à une foule pacifique qui ne souhaitait que repartir. Le lieu confiné ne permettait pas aux gaz lacrymogènes de s’échapper, ce qui a rendu très vite l’attente insupportable.
"Par ailleurs, il n’y avait pas de “casseurs” parmi nous et le slogan “la police avec nous” s’est fait entendre durant la nasse. Et c’est à partir de ce moment seulement, qu’ont eu lieu quelques jets de projectiles (oeufs remplis de peinture)."
"Nous accusons les autorités d’attiser les violences pour décrédibiliser le mouvement social contre la loi travail. Néanmoins, cela ne changera en rien notre détermination face à cette loi, et face au gouvernement."


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.