Le racket du stationnement payant dans certaines villes

Les villes touristiques se mettent au diapason des stations balnéaires histoire de se faire de l’argent sur le dos de leurs visiteurs avec cette possibilité de fixer elles mêmes le niveau de la pénalité financière pour stationnement abusif. Visiteurs d’autant plus facile à ponctionner que certaines villes utilisent des systèmes totalement incompréhensibles à manipuler où les automobilistes se mettent à plusieurs souvent pour comprendre le fonctionnement de ces machines imbéciles. Elles peuvent ainsi créditer une plage horaire qui échappe totalement au contrôle de l’utilisateur tellement c’est compliqué à utiliser avec un strict minimum d’indications ne permettant pas de comprendre comment la machine fonctionne. Certaines villes utilisent des machines beaucoup plus évoluées ou le fonctionnement est beaucoup mieux expliqué et c’est plus facile de savoir ce que l’on fait. Plus le fonctionnement est obscur et plus le résultat est juteux et comme on vous demande d’inscrire votre numéro de voiture dans la machine, vous recevez directement la pénalité à payer à Rennes. Quand on vous dit que l’argent ainsi collecté revient aux communes concernées, on a un peu de mal à comprendre comment car dans la compatibilité public il ne peut y avoir ni recettes ni dépenses affectées et donc on se fout de vous et de la ville qui a cru pouvoir s’offrir une petite rentrée supplémentaire. Mais est-ce le seul domaine ou l’on prend les administrés pour des "truffes" et dans ce genre de sport Arles est pas mal, Bordeaux Gazette l’ayant expérimenté.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.