Le fret ferroviaire et l’activité économique en péril avec la fermeture de la ligne Niort Thouars

Les carrières Roy et Kléber-Moreau, l’entreprise Amaltis, le Département des Deux-Sèvres et la Région Nouvelle-Aquitaine exigent de SNCF Réseau le maintien de l’exploitation de la ligne Niort-Thouars au 30 avril 2018 et la réalisation des travaux nécessaires à sa rénovation. Ont signé la pétition contre cette fermeture : Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ; Gilbert Favreau, président du Conseil départemental des Deux-Sèvres ; les dirigeants des entreprises Amaltis, Kléber-Moreau et Roy ; les députés Delphine Batho, Guillaume Chiche et Jean-Marie Fiévet ; les sénateurs Jean-Marie Morisset et Philippe Mouiller
Les entreprises, premières concernées, les collectivités, et l’ensemble des parlementaires des Deux-Sèvres ne peuvent accepter la décision prise par SNCF Réseau de fermer la ligne de fret entre Niort et Thouars, la ligne capillaire de fret la plus importante de Nouvelle-Aquitaine, au détriment d’entrepreneurs ayant fait le choix du ferroviaire et de tout un territoire qui a besoin de ses activités et de ses emplois. SNCF Réseau a annoncé, le 25 janvier dernier, non seulement la fermeture de la partie encore ouverte de la ligne entre Niort et Parthenay au 30 avril 2018, mais aussi la multiplication par plus de deux du coût des travaux, pour seulement 44 des 77 km prévus, mettant en péril des entreprises et surtout de nombreux emplois.
Aucune solution n’a été ni anticipée ni proposée par SNCF Réseau à ses partenaires et clients, qui restent constructifs et ouverts à des modifications de leur mode d’exploitation pour permettre le maintien de leur activité. « Nous dénonçons l’absence de considération et l’opacité des argumentations techniques de la part de SNCF Réseau pour les acteurs économiques des Deux-Sèvres, sur un projet pour lequel 8,5 M€ ont été réunis par l’ensemble des partenaires. Nous dénonçons une attitude désinvolte et irrésolue qui, sous couvert d’arguments non étayés, met en péril la viabilité économique d’entreprises de la région et la politique en faveur du fret ferroviaire souhaitée par le gouvernement. Nous sollicitons Élisabeth Borne, ministre des Transports, pour qu’elle nous reçoive, afin de valider notre engagement conjoint en faveur du fret ferroviaire, et qu’elle exige de SNCF Réseau son engagement réciproque. Nous exigeons collectivement que SNCF Réseau s’investisse en faveur du fret ferroviaire et :
- réalise les travaux d’urgence afin que la partie sud, encore circulée, de la ligne Niort-Thouars ne ferme pas en avril 2018 comme annoncé aujourd’hui ;
- lance dans le même temps les études nécessaires sur la partie nord, fermée depuis décembre 2015, de la ligne Niort-Thouars qui fait partie intégrante du projet ;
- programme et réalise les travaux pour la ligne Niort-Thouars sur la totalité de son tracé. »


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda