Bordeaux

La pollution des paquebots considérée comme négligeable

Une étude confiée à l’Atmo Aquitaine était attendue avec impatience sur les rejets de polluants par les paquebots de croisières lors de leurs venues dans le port de la Lune. L’étude a porté sur deux mois d’avril à mai où Bordeaux a accueilli 19 paquebots de croisière dont deux fois le Braemar qui d’après les études aurait des comportements pollueurs avec des pics de mesure relevés en soufre et dioxyde d’azote élevés, lors de son départ le 11 avril, dans des conditions météorologiques spécifique. Toutefois sans dépasser le seuil de 350µg/m3 en valeur horaire pour le soufre et en ce qui concerne le dioxyde d’azote et les particules fines bien qu’élevés il reste "dans les clous" lors de son amarrage à quai. La pollution venant essentiellement du trafic des voitures sur les quais a souligné l’Atmo. La publication de ce rapport a suscité deux réactions, l’une de Pierre Hurmic, soulagé qui a déploré que ce "vieux rafiot" datant de 1993 soit encore en service et Stéphane Delaux qui pour sa part va demander quelques explications à l’armateur en rappelant que le trafic reste faible avec une quarantaine de bateaux par an alors que Marseille en accueillerait cinq cent durant l’année.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda