Bordeaux

La grogne monte rue Mandron et rue de la Course

Faire passer des bus dans des rues qui ne sont pas faites pour ça occasionne des nuisances graves à ce quartier pourtant si tranquille d’habitude. Le sous sol ne supporte pas le passage des énormes bus articulés à tel point que l’éclairage public est "en rade" chaque soir du fait de contacteurs se trouvant sous la chaussée et qui souffrent. Du coup la contestation s’organise et certains ont envie de mener des actions spectaculaires pour alerter l’opinion face à une mairie de quartier plutôt hermétique. Les riverains regrettent la vitesse excessive et le volume lui aussi excessif des bus qui font trembler les habitations dès cinq heures du matin et c’est 600 bus par jour sur une chaussée totalement inadaptée. La ville doit s’attendre à une succession de procès et elle a du mal à se rendre compte qu’à la sortie l’addition pourrait être très salée en réparations des préjudices causés aux riverains.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.