Débat naphtaline avec Elkabbach aux côtés de Pujadas

Que c’est compliqué ces débats à plusieurs et là en l’occurrence, sept qui ont eu bien du mal à pouvoir s’exprimer. De plus les sujets vraiment importants n’ont été qu’esquissés sans pouvoir entrer dans les détails. Cerise sur le gâteau on a sorti de la naphtaline Elkkabach qui à près de 80 ans est toujours aussi pénible. Pour la primaire de gauche si on nous refait le coup, il ne manquera guère que Georges Marchais , c’était le seul à arriver à le faire taire.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.