Bordeaux

Les bordelo-béglais des Barbarians

Au coup d’envoi, il y avait quatre joueurs de l’UBB dans les rangs des Barbarians français sur la pelouse du stade Chaban Delmas : Taofifenua, Pélissié, Diaby et Dubié pour affronter les Maori All Blacks. On a assisté a un match particulièrement engagé et surtout de la part des Maori All Blacks qui ont souvent été à la limite de la faute. On a bien senti que pour eux, il fallait gagner et peu importe les moyens mais les Barbarians ont su répondre et même de brillante manière et on ne peut que regretter que certaines actions n’aient pu être menées à bien comme celle de Diabi qui a été repris in extremis. Pour être honnête il faut dire que l’arrière All Black a été repris lui aussi in extremis par Couilloud uniquement sur la vitesse. Belle prestation de l’ensemble de l’équipe avec une excellent charnière Couilloud N’Tamack et des bordelo béglais très performants avec particulièrement Diabi et Taofifenua. Les Barbarians français ont gagné 19 à 15 mais ce n’est pas grâce à l’arbitre qui a eu pendant un long moment les yeux de Chimène pour ces Maoris qui auraient du être beaucoup plus pénalisés dans les rucks car très souvent hors jeu surtout en première mi-temps, histoire de ralentir le jeu français qui leur posait de sérieux problèmes. En seconde mi-temps un cinquième bordelo-béglais est rentré pour apporter la longueur et la précision de son jeu au pied et permettre ainsi de soulager l’équipe et c’est donc Matthieu Jilabert qui s’en est chargéCe sont plus de 30.000 spectateurs qui ont assisté à cette rencontre qui sont sortis très satisfaits que les français aient pu gagner.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.